Un cheikh à la Sup’Com


Au cours de cette semaine, un prédicateur a fait une conférence religieuse dans ce que je suppose une des grandes écoles IT de la Tunisie (Sup’Com) après avoir visité l’ENIS (Ecole Nationale des Ingénieurs de Sfax).

Quoique ce soit le sujet de la conférence, je me demande s’il y a d’autres qui partage mon avis que ce genre d’action n’a pas de place dans les écoles scientifiques (ou techno), et que si on veut réussir le challenge d’avoir des grandes écoles en Tunisie, que ça commence pour la neutraliser (irréligieux, apolitique).

Ce n’est pas tout ..

Après une petite recherche, j’ai découvert que l’équipe derrière l’invitation du prédicateur est un ensemble d’étudiants politisant les écoles tunisienne du post-révolution sous le toit d’un syndic UGTE (syndic des étudiants du parti politique gouvernant) et que ce prédicateur est un sympathisant de ce parti.

En balayant les photos, je voyais un camp féminins, un camp masculin et d’autres constats sur lesquels je n’aime pas trop insisté mais ça reflète le courant idéologique qui est entrain d’envahir systématiquement/progressivement nos universités IT d’une façon plus générale.

Alors, je finis cet article par demander si c’est vrai de dire que :
– les écoles sont faites pour les études et les activités apolitiques irréligieuses des étudiants
– ce qui se passe (mentalité des étudiants, activités..)touche indirectement à l’avenir du domaine de l’IT en Tunisie (investissement…)

__

Photo prise de la page fan fb du prédicateur

Advertisements