#RH Check list pour faire un bon CV : le contenu


Dans une première partie, nous avons proposé une check list pour vérifier si le candidat débutant a une bonne forme de CV. Nous enchainons avec une deuxième check list pour valider le contenu. Nous rappelons que nous avons divisé le CV en 8 parties : “En-tête”, “Cursus Académique”, “Expérience professionnelle”, “Expérience pratique”, “Compétences techniques”, “Langues”, “Expérience extra-professionnelle” et “Centres d’intérêt”.

 

En-tête

Cette partie a pour but d’introduire le CV au recruteur. En général, vous dites qui vous êtes (à travers vos coordonnées) et le but de votre CV.

  • Mettre le prénom en minuscule suivi par le nom de famille en majuscule. Ex : Prénom NOM.
  • Faire figurer la date de naissance, au lieu de citer l’âge comme mesure préventive, car plusieurs candidats oublient de mettre à jour leur âge dans le CV.
  • L’adresse email doit être professionnelle. Ex : prenom.nom@gmail.com.
  • N’oubliez pas de mettre le titre du CV. Ex : “Elève-ingénieur en informatique”.
  • Si vous êtes étudiant, ne mettez pas « développeur » comme titre de CV.
  • L’objectif du CV est le poste recherché. N’oubliez pas de le mettre dans l’en-tête du CV. Ex : “à la recherche d’un stage de fin des études d’ingénierie”.
  • Numéro de téléphone écrit au format international. Ex : +216 22 xx xx xx.
  • N’oubliez pas de mettre votre Skype (on suppose que vous postulez pour les sociétés étrangères aussi ou des sociétés locales qui adoptent les entretiens Skype comme étape préliminaire).
  • Utilisez « e-mail » ou « email » pour mentionner votre courrier électronique et non « mail » (qui veut dire adresse postale en anglais).
  • Ecrivez l’adresse postale sous ce format : N° de la maison, Nom de la rue, Code postal, Région, Pays.
  • La photo dans le CV est optionnelle mais recommandée. A choisir une photo d’identité non pixélisée, ayant un fond blanc de préférence et où vous ne souriez pas (professionnelle). Une photo similaire à celle dans votre pièce d’identité fera l’affaire.
  • Mettre sa nationalité est optionnelle.
  • Ne mettez pas l’adresse de votre site web si c’est vide, ou si le contenu est loin d’être professionnel. Ceci n’aura aucun apport pour votre CV, il risque d’être dévalorisant.
  • Mettre l’adresse de son CV en ligne est optionnelle.

Cursus Académique

Cette partie a deux buts principalement : raconter les choix (orientations, établissements, etc.) que vous avez faits lors de vos dernières années d’études et montrer vos différentes réussites académiques à partir du baccalauréat. C’est une partie très importante dans le CV d’un étudiant ou un débutant et la première qu’un recruteur cherchera dans le CV pour avoir une première idée sur le candidat.

  • Cette section ne s’appelle pas « cursus universitaire » car elle contient votre baccalauréat. L’appeler “Cursus académique” est plus précis.
  • Un ordre possible pour décrire votre parcours : Date d’obtention du diplôme, Nom de l’établissement, Emplacement, Filière et Diplôme.
  • Si vous avez intégré une école d’ingénieur suite à un cycle préparatoire, à ajouter cette ligne par exemple : « Réussite dans le concours national d’entrée au cycle de formation d’ingénieur ». Mentionner cette remarque est optionnel, car c’est quasi-évident pour un recruteur local de la déduire.
  • Les premières lettres des noms des établissements, diplômes et filières sont toujours en majuscule.
  • N’utilisez pas les acronymes, il faut mentionner au moins une fois le nom complet de chaque institution ou filière.
  • Utilisez toujours le nom et l’acronyme officiels de votre école. Ex : Si une école a un nom français et le CV est en anglais, mettez le nom français et l’acronyme français de l’école en plus de sa dénomination anglaise.
  • Ne détaillez pas votre cursus dans un même institut universitaire année par année, sauf s’il y a eu changement de spécialité ou passage d’un tronc commun à une spécialité.
  • Ne mettez votre rang que pour le dernier diplôme obtenu et que si vous êtes parmi les majeurs de votre promotion.
  • Mettez la mention de réussite si c’est applicable et intéressant de le faire (ex : Bac).
  • Vous pouvez mettre le diplôme que vous allez avoir en fin de l’année courante, en mentionnant “prévu” par exemple.
  • Si vous n’avez pas raté des années dans vos études, il suffit juste de mettre la date de la sortie de chaque institut au lieu de mentionner la durée passée.
  • Exemple complet :

Cursus académique
Juin 2013, Ecole Supérieure des Technologies (EST), Tunis, Tunisie
Filière : Informatique pour la Finance (IF)
Diplôme : Ingénieur National en Informatique (prévu)

Expérience professionnelle

C’est définitivement la partie la plus importante dans n’importe quel CV. Elle raconte les différents postes qu’un candidat a occupés ou les grands projets auxquels il a participé.

  • Ne mettez pas les abréviations des noms des sociétés seulement, car ce n’est pas toujours évident de les identifier.
  • Evitez les descriptions des sociétés. Laissez le recruteur retrouver chacune.
  • Evitez de compléter vos lignes avec “…” ou “etc.”.
  • Dans cette partie vous mettez vos stages, vos projets en freelance.
  • Donnez des titres significatifs aux stages. Par exemple, utilisez “Stage ingénieur” ou “Stage ouvrier” au lieu de “stage d’été”.
  • Mettez la date de début et la date de la fin de chaque stage.
  • Une proposition d’un format général donc est :

Mois – Mois Année, Titre, Société/labo/école, Région, Pays
Sujet
Technologies (ou mots clefs) : liste des outils, listes des langages

  • Vous pouvez mentionner seulement l’acronyme de l’école si vous l’avez déjà mentionné dans la partie “Cursus Académique”
  • Ne faites pas une description détaillée des technologies utilisées au niveau de chaque projet du genre :

                                        OS : …
Environnement de développement : …
Langages : …

  • Mentionner la durée d’un stage sous les dates est apprécié.
  • Respectez le parallélisme dans les noms des technologies. Par exemple : utilisez “WP8” ou “Windows Phone 8” tout au long du CV et non les deux à la fois.

Expérience pratique

Le seul objectif de cette partie est de compléter la partie d’avant (Expérience professionnelle) avec les projets ou les réalisations (académique ou autre) qui viennent en 2e position.

  • Vous avez intérêt à mettre jusqu’à trois de vos meilleurs projets universitaires parmi les plus intéressants.
  • Les réalisations personnelles intéressantes sont à mettre dans cette partie. Vous pouvez créer une sous partie s’il y en a assez.
  • Les formations sont à mettre dans cette partie. Vous pouvez créer une sous-partie s’il y en a assez.
  • Les certifications techniques sont à mettre dans cette partie. Vous pouvez créer une autre partie dédiée dans le CV s’il y en a assez.
  • Donner des noms significatifs à vos projets, et évitez de les nommer “projet 1” “projet 2” par exemple. Les titres du genre “projet de fin de 1ère année”, “projet de développement web”, “projet de programmation orientée-objet” ou  “projet en réseau” sont plus appréciés.
  • De préférence, décrivez chaque projet dans une seule ligne. Par ex : les champs (titre, sujet, technologies) sont séparés par des virgules.

Compétences

Une telle partie présente le candidat d’un point fonctionnel pur : ce qu’il sait faire et ce qu’il connait.

  • Dans le cas où vous n’avez pas d’autres compétences autres que les compétences techniques et linguistiques, on aura deux parties “Compétences techniques” et “Langues”. Sinon (si votre formation est polyvalente), il faudrait mentionner chaque type de compétences à part et que ce soit tous sous la partie “Compétences” où il y aura des sous-parties “Compétences techniques”, “Compétences dans les services financiers” ou “Compétences en management”, etc.
  • Evitez les fautes dans la classification des technologies. Par exemple : “ASP.NET” et “CSS” ne sont pas des langages de programmation. Aussi, SQL n’est pas un SGBD, c’est un langage.
  • Ne mettez pas des auto-qualifications devant les technologies. Ex : “VHDL (débutant)”
  • Faites des catégories dans vos compétences techniques : “langages de programmation”, “technologies web”, “réseaux”, “SGBD”, “outils techniques”, “conception”, “modélisation”, etc.
  • L’ordre des catégories est selon vos préférences dans la recherche d’un stage ou d’emploi s’il s’agit d’une candidature spontanée. Sinon, ceci dépend des compétences demandées pour le poste.
  • La catégorie “Outils techniques” peut contenir les Softs et IDEs utilisés dans vos projets où que vous maîtrisez.
  • Evitez de mettre des compétences évidentes pour des techniciens IT du genre “OS : Windows Vista, Windows Seven”.

Langues

  • Il y a généralement 4 niveaux pour les langues : Maternelle, Bilingue (si vous maîtrisez une langue étrangère), Intermédiaire (si vous n’êtes pas confirmé dans une langue étrangère) et Basique (si vous n’avez que quelques notions dans une langue, surtout les langues étudiées seulement au lycée).
  • Si vous avez une certification dans une langue (IELTS, TOEFL, TOEIC, etc.), ajoutez-la sans oublier sa date d’obtention.
  • Exemple :

                        Arabe (maternelle), Français (Bilingue), Anglais (Intermédiaire, TOEIC : 720 points en février 2011), Allemand (Basique)

Expérience extra-professionnelle

Cette partie est consacrée aux activités dans les associations ou les clubs.

  • Ne donnez pas des abréviations des noms des associations et les clubs, car ce n’est pas évident pour le recruteur de les deviner.
  • Réservez une seule ligne pour chaque expérience.
  • Exemple :

                        2011/12 à EST Google Technology Club : Responsable de la communication interne (conception des affiches, médiatisation des activités).

Centres d’intérêt

Cette partie vient toujours à la fin du CV. Elle est consacrée à vos hobbies.

  • Ne mentez pas, vous allez être probablement interrogés sur chaque mot dans cette partie.

Conclusion

En conséquence, il faut toujours être le plus précis possible sur son CV. Nous rappelons encore, que chaque recruteur a une façon différente de voir les choses. Il n’accorde en moyenne que 30 secondes pour faire une première lecture sur un CV, et donc, l’objectif n’est pas de tout dévoiler avant l’entretien, mais de donner l’eau à la bouche.
Dans le prochain article, nous donnerons d’autres conseils pour bien faire une lettre de motivation.

 

Source : mon article sur le blog de IP-TECH

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s